Quelles sont les hormone de croissance naturelle ?

Dans le monde de la musculature, plusieurs personnes pensent au dopage lorsqu’on parle des hormones. Cependant, le corps humain sécrète des hormones qui favorisent la croissance naturelle des muscles. La compréhension du fonctionnement de ces hormones est indispensable pour atteindre de meilleurs résultats. Cet article vous fera découvrir les hormones de croissance naturelle.

Qu’est-ce que l’hormone de croissance naturelle ?

C’est une hormone constituée de 191 acides aminés. Ces acides sont liés en une séquence précise. Cette sécrétion peut être renforcée par l’exercice physique ainsi que par d’autres facteurs.

L’hormone de croissance est une hormone produite au niveau de la partie antérieure de l’hypophyse. On l’appelle la GH ou Growth Hormone ou somatotropine. Cette hormone est produite par les cellules appelées somatotropes.

Au-dessus de l’hypophyse se trouve l’hypothalamus. Celui-ci contrôle l’hormone par l’intermédiaire de la libération GH-RH qui a pour rôle de stimuler la production.

L’hormone de croissance et l’IGF-1

Cette hormone a un effet de construction de masse musculaire et en même temps la capacité de bruler les graisses. Elle joue un rôle important dans la métabolisation des glucides, des lipides et des protéines.

L’IGF-1 est une hormone produite par le foie. Sa production dépend du niveau d’hormone de croissance. L’hormone IGF- 1 sert de canal pour les effets de l’hormone de croissance. Celle-ci ne pourra être efficace si l’hormone IGF-1 est absente. Donc ces deux hormones de croissance naturelle dépendent l’une de l’autre dans leur sécrétion et leur existence.

Au cours de l’entraînement, les muscles sont stimulés. L’IGF-1 va à son tour stimuler les cellules satellites qui sont autour des muscles. Sous l’effet de la stimulation, les muscles vont accélérer la récupération. Les cellules stimulées vont se transformer et accroitre la masse musculaire.

L’hormone de croissance est sécrétée pendant le sommeil. Cela demande d’avoir un bon moment de sommeil. Au cours du sommeil, le corps récupère mieux et vos niveaux hormonaux sont plus élevés. L’augmentation des hormones de croissance implique celle d’IGF-1.

Avec des efforts courts et intenses, vous pouvez booster les niveaux d’hormone de croissance naturelle. Cela suppose de soulever des charges lourdes et de faire des séries courtes. Ces séries doivent être séparées et réitérées pour pouvoir récupérer.

Ces efforts vont provoquer l’anabolisme au niveau des muscles. L’hormone de croissance aide à perdre de la masse corporelle au régime. Cependant, en état d’excédent calorique, elle fait perdre de la masse musculaire.

L’insuline

L’insuline intervient surtout dans le régime. Cette hormone a un rôle majeur dans la gestion énergétique du corps. Elle a une grande importance dans la prise de masse. L’insuline est sécrétée sous l’effet de glucides et de protéines. Elle est bien connue pour son anabolisme. Celui-ci est la création de tissus. L’insuline intervient dans le stockage des graisses, mais aussi dans la construction des muscles. Elle a essentiellement pour rôle de stopper la destruction des muscles suite à l’entraînement. En réalité, elle a un rôle anti-catabolique. Elle relance avec facilité la récupération et le gain de muscle.

La testostérone

La testostérone est l’hormone la plus importante en musculation. Elle joue un rôle de premier plan dans la prise de masse musculaire. Elle intervient aussi pour la perte de gras. La santé humaine et plus particulièrement le sport ont besoin d’un niveau élevé de testostérone. Elle s’avère bénéfique pour notre corps. Il est connu que la testostérone est l’hormone de croissance naturelle mâle. Ce sont les testicules qui produisent cette hormone. Par celle-ci, la synthèse protéique est augmentée et le sportif connait un accroissement de prise de masse musculaire. En même temps, elle réduit la masse grasse.

LIRE AUSSI:  5 conseils pour se mettre la course à pied

Cette hormone est dérivée du cholestérol. Il est donc raisonnable d’augmenter sa consommation de bonnes graisses pour voir accroitre significativement son taux de testostérone. Il est donc recommandé de conserver quantitativement de bonnes graisses dans son alimentation régulière.

Pour ne pas entraver la production de la testostérone, il est très important d’avoir un repos suffisant. Plus vous vous reposez, plus le niveau de cette hormone de croissance naturelle augmente sous l’effet des exercices en salle. Le gain de la masse musculaire devient visible. Cependant, le manque de sommeil ou le surentrainement peut provoquer une réduction drastique du niveau de testostérone.

Pour s’assurer du niveau élevé de cette hormone, il faut dépasser en nourriture le niveau de votre besoin calorique. L’entraînement, l’alimentation convenable et le mode de vie vont contribuer à augmenter votre taux de testostérone. Les sucres rapides et raffinés sont des ennemis de la sécrétion de testostérone. Si vous voulez augmenter qualitativement votre taux de testostérone, vous devriez éviter de prendre du sucre. Votre corps peut sécréter une autre hormone qui fera baisser fortement votre taux de testostérone.

Les recherches scientifiques sérieuses sur la musculation ont montré qu’une alimentation bien équilibrée et dosée en protéines et moins élevée en glucides a un effet bénéfique sur les reins, le foie et le taux de testostérone. Voilà donc les différentes hormones de croissance naturelle qui existent et sur lesquels vous pouvez influer pour booster vos performances et vos résultats en musculation.