5 idées reçues sur le vtt électrique

Alors que les ventes de vélo tout terrain à assistance électrique ne cessent de grimper, certains continuent de se limiter aux idées reçues pour penser ou même dire que l’ebike n’a aucun avantage. A travers cet article, tordons le coup à ces clichés et voyons ensemble pourquoi le VTT électrique plait autant aux jeunes qu’aux moins jeunes.

1- Le vtt électrique n’a pas d’effet bénéfique sur la santé et est réservé aux personnes âgés ou fainéantes.

Même si le moteur facilite vos déplacements, il est tout de même nécessaire de pédaler lorsque vous pratiquez du vtt électrique. L’assistance vous facilite le travail mais ne fait pas tout à votre place. L’avantage est que vous n’aurez plus de difficulté à gravir les montées grâce à ce type d’engin. Qui plus est, il permet de pratiquer une activité physique même lorsqu’on est moins sportif. Même de petits efforts sont suffisants pour améliorer sa condition physique et donc sa santé en général.

2- L’utilisation de batterie sur un vtt est un handicap.

Bien que les vtt électriques soient plus lourd que les modèles classiques, sachez qu’il est toujours possible de pédaler même lorsque la batterie est à plat. Vous ne vous retrouverez donc jamais bloqué au milieu de nulle part pour cause de batterie plate. La durée d’utilisation de cette dernière dépend de différents paramètres tels que : la taille, le poids et le type de parcours. Même avec un aller-retour quotidien de 10 kilomètres, le rechargement se fera une nuit sur deux voire sur trois. Une batterie peut durée 2 à 5 ans avant d’être recyclées (à peu près 20 000 kilomètres).

3- On ne peut pas rouler sous la pluie avec un VTT électrique.

Vtt électrique ou pas, il n’est jamais très agréable pour un cyclise de pédaler sous la pluie. Mais mise à part pour votre confort personnel, il n’existe aucune contre indication à rouler avec un vtt électrique sous la pluie. Ces engins ont été conçu pour y faire face. Si vous disposer d’une vtt électrique à grosses roues, aussi appelé fatbike, vous pouvez même rouler dans la neige en toute simplicité et sans aucune conséquence. Aucune inquiétude à avoir donc et dites-vous que vous irez toujours plus vite à vélo qu’à pied, ce qui est plutôt positif.

LIRE AUSSI:  PhenQ avis : tout savoir sur cet allié minceur

4- Le vtt électrique coûte excessivement cher.

Même si le prix d’achat d’un vtt électrique est plus élevé que son équivalent classique, il présente une foule d’avantages non négligeables dont certains n’ont pas de valeurs financières mais qui peuvent valoir beaucoup plus que la somme déboursée à l’achat.  Son prix s’explique par la technologie à laquelle il est associé et son usage peut constituer des économies à l’usage de la voiture. </p>

5- Le vtt électrique multiplie les risques d’accident

Bien au contraire, l’utilisation du vtt électrique depuis de nombreuses années est associée à une chute libre du nombre d’accident. Les chiffres sont sans comparaison avec ceux liés à l’automobile ou ceux liés aux deux-roues motorisés.  Selon des indices récents ,92% des accidents de vélos sont des accidents bénins et seulement 0,4% entrainent la mort, là où ce taux est de 2,3% pour les piétons et de 1,3% pour les voitures.  Le risque zéro n’existant pas, c’est à vous de respectez le code de la route, de rouler prudemment et de toujours rester attentif.  Même si le port du casque n’est pas une obligation, il est vivement conseillé. Cela pourrait vous sauver la vie car sans excès, on évite un maximum de risques.

Ces 5  idées reçues sur le vélo électrique  ne tiennent donc pas la route. Désormais, plus d’excuse pour ne pas passer au vtt électrique. Soyez positif !